Partenaire opérationnel 2017

iGem Bordeaux

 

L’équipe iGEM Bordeaux 2016 regroupe 26 étudiants universitaires et des écoles d’ingénieur, tous réunis autour d’un même domaine : la Biologie.

 

Pour ce projet, nous sommes encadrés par Denis DUPUY, chercheur chargé de recherche à l’Inserm et à l’Institut Européen de Chimie et Biologie (IECB).

Nos Objectifs

 

Défendre notre projet scientifique lors du concours international d’iGEM à Boston

Réaliser des animations scientifiques et participer à des projets de vulgarisation

 

Le contexte

L’International Genetically Engineered Machines (iGEM) est une compétition scientifique de renommée internationale, organisée initialement par le Massachussetts Institute of Technology (MIT) de Boston et supervisée depuis 2012 par la fondation iGEM. Ce concours offre la possibilité à des étudiants non diplômés, venant du monde entier, d’imaginer et de concrétiser leur propre projet de biologie de synthèse.

L’édition 2015 a marqué le 11e anniversaire de la compétition iGEM. Environ 280 équipes ont participé l’année dernière, dont celle de Bordeaux.

La biologie de synthèse est un pan de la biologie en plein essor. Elle combine biologie et techniques d’ingénierie. Elle permet de construire de façon fiable des organismes accomplissant des fonctions biologiques complexes. Elle apporte des réponses à des enjeux de santé public et d’environnement , avec de nombreuses applications comme la mise au point de thérapies plus efficaces, de médicaments moins coûteux, de nouveaux matériaux facilement recyclables, et de biocarburants.

 

Le projet scientifique

iGEM Bordeaux propose de travailler sur la production d’un peptide DSIP impliqué dans la régulation du sommeil, et de développer un outil de « genome editing » à partir du CRISPR CAS9.

DSIP est une protéine naturellement produite par le corps ,qui favorise l’endormissement et permet d’être alerté au réveil. Cette molécule semble prometteuse pour le traitement des troubles du sommeil. C’est pourquoi, nous voulons prouver ses bienfaits en stimulant le sommeil chez le nématode Caenorhabditis elegans grâce à cette protéine qui sera produite par Escherichia coli.

Parallèlement nous allons améliorer la nouvelle technologie qui fait beaucoup parlé d’elle en ce moment : CRISPR CAS-9, qui est un outil de modification rapide et précise du génome.

L’épi génétique prend une place importante et grandissante dans l’étude et la compréhension de différents mécanismes et pathologies, c’est pourquoi nous espérons produire notre CRISPR CAS9- méthylase , qui va servir à réaliser des modifications épi génétiques sur l’ADN de C.elegans.

Nous avons donc pour objectif de produire DSIP par E.coli et d’utiliser la CAS9 méthylase qui permettra d’inhiber ou d’activer spécifiquement les gènes de sommeil chez le nématode.

Opération sponsorisée par :

Partenaires de l'opération :